Choisir la meilleure râpe à coco

0

Quand on est un fou de coco, il y a un accessoire qui devient indispensable : la râpe à coco. Et oui sans ça, on se retrouve avec une noix de coco (qu’on a peut-être déjà eu du mal à ouvrir 😉) et on cherche désespérément comment faire pour manger le coco autrement qu’à la cuillère ou au couteau … Et puis si on veut du coco râpé, c’est quand même mieux et plus rapide que le mixer ! Alors voyons un peu à quoi ça ressemble et comment on utilise la râpe à coco …

Plusieurs modèles de râpe à coco

Le passe-partout

Si on te parle de râper quelque chose, tu imagines sûrement un accessoire comme celui que tu utilises pour râper le gruyère. Sauf que vu la forme de la noix de coco, c’est déjà mal parti 😱 … Et puis selon la quantité que tu as à râper, il va te falloir quelque chose de plus pratique et rapide à utiliser .

Je vais commencer par te présenter ce qu’on utilise en Polynésie. Chez moi, j’ai la version « basique mais pratique » : un grattoir métallique que tu fixes par exemple sur une planche, tu s’assois dessus pour bien maintenir en place et avoir la bonne position et tu frottes la noix de coco en mettant en dessous un récipient pour récupérer le fruit de ton travail !

Voilà à quoi ça ressemble et ce que ça donne .

Grattoir noix de coco

Là c’est le grattoir en lui même (j’ai trouvé celui-là sur Amazon une trentaine d’euros mais tu en as peut-être ailleurs …)

Banc grattoir coco

Ensuite tu trouves où le fixer pour que ce soit pratique …

Râper le coco

Et c’est parti l !

Mais côté ustensiles, si ce modèle ne te convient pas, tu trouveras un peu les deux extrêmes : la version « pro » qui prend de la place mais te fait vraiment gagner du temps, et le racloir du dimanche, pour ceux qui font ça un coup de temps en temps ou qui ne sont pas pressés …

La râpe pour les amateurs

Cdiscount nous propose un « grattoir à coco » : même nom mais design différent du précédent.

Alors ça à l’air facile quand on le voit comme ça mais je ne sais pas ce que ça donne en réalité vu que c’est le seul que je n’ai pas essayé…

Il faut utiliser les lames recourbées pour détacher de fines lamelles de coco. On obtient plus des copeaux que du coco râpé mais c’est toujours bon !

Et puis vu le prix (moins de 20 € en général), on ne prend pas trop de risque à essayer. En plus, c’est en acier inoxydable donc ça devrait durer et ça se lave bien !

La râpe à coco des pros

Tu cherches quelque chose de rapide, facile à utiliser et très efficace ? Voilà ce qu’on utilise en Polynésie (et ailleurs) quand on commence à râper plus souvent ou de plus grandes quantités : la râpe à coco électrique.

Râpe électrique

Je n’en ai pas trouvé sur les sites européens, mais tu auras peut-être plus de chance que moi si vraiment c’est ce que tu cherches …

Le principe est simple : une sorte de « raboteuse » devant laquelle tu présente ta noix, ce qui va te permettre de râper sans effort la totalité de la chair. On fixe l’appareil sur un support mural ou il est vendu dans une sorte de caisson sur pieds.


Bon maintenant tu as de quoi choisir ce qui te convient le mieux comme râpe à coco ! Dans tous les cas :

  • soit tu utilises directement le coco râpé frais (d’ailleurs à partir de là tu vas pouvoir aussi récupérer le lait de coco, on t’en parlera une prochaine fois, surtout qu’on a une super recette de pain coco trop bon !!! 😍)
  • soit le faire cuire un peu pour le garder plus longtemps (une semaine environ). Dans ce cas, étale la noix de coco râpée sur une plaque à pâtisserie et fais-la cuire très doucement pendant quelques heures. Ou si tu as, utilise un déshydrateur.

Tu vas obtenir environ 3 tasses de noix de coco râpée par noix ouverte. Alors dis-nous tout, tu vas l’utiliser pour préparer quoi ?

A vos commentaires !

Laisser un commentaire

La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d’apparaître.

Inscription / Connexion fermée temporairement
%d blogueurs aiment cette page :