A la découverte du mitihue

Ia orana à tous ! Comme tu le sais peut-être, je suis pendant 2 mois en Polynésie avec ma famille. Autant te dire que pour les Fous de Coco que nous sommes, c’est le paradis ! Poisson cru à la tahitienne, po’e banane (ou potiron,  manioc …) au lait de coco, coco glacée, râpée … Et quelques autres découvertes dont le mitihue. C’est quoi ça ? Installe-toi, on t’explique tout …

Comment on en est arrivés à tester le mitihue …

Il faut savoir qu’ici, contrairement à ce qu’on pourrait penser, on galère un peu pour trouver du lait de coco à acheter … Essentiellement parce que les gens le font eux-même, mais ça on y reviendra. Par contre dans tous les magasins, tu trouves de petites ou grandes bouteilles remplies de mitihue, comme celles-là :

bouteilles de mitiuhe

Un peu frileux au départ, peur de l’inconnu oblige, on s’est dit qu’il fallait bien se lancer et que s’il y en avait autant en vente, ça devait être bon ! Au niveau des ingrédients, on a : pulpe de coco fermentée, eau, sel et avec ou sans chevrette   … C’est le « fermentée » qui nous inquiétait un peu … Et aussi la chevrette (nom des crevettes d’eau douce ici). Et toi, à notre place, tu aurais goûté ?

Avant de te donner nos impressions, petit rappel sur la fabrication du mitihue :

  • on ramasse les cocos verts (‘omoto) dont la noix est encore tendre
  • il faut prendre la pulpe de coco (la chair blanche) qu’on découpe en morceaux puis qu’on fait cuire quelques minutes à l’eau bouillante
  • on met (ou pas) quelques têtes de chevrettes partiellement écrasées pour démarrer la fermentation
  • le tout est mélangé plusieurs fois par jour
  • en général au bout de deux jours et demi, c’est prêt pour être filtré, broyé, salé et mis en bouteille
  • voilà, le mitihue est prêt pour la vente !

Ce qu’on en a pensé ?

Passons maintenant à la dégustation. 1ère bonne surprise quand on a ouvert le bouchon : ça sent le gruyère ! Et comme tu le sais peut-être, le fromage dans les îles, c’est un luxe car il est importé. Donc au bout d’un moment tu es en manque … Alors quand tu sens une odeur familière, tu as presque envie de sniffer la bouteille ! Je te rassure, ce n’est pas ce qu’on a fait mais plutôt une cuisine plus traditionnelle : on en a mis (un peu pour la 1ère fois, on reste prudent) avec le poisson … et on s’est régalés parce que ça réhausse le goût et se marie parfaitement bien. On a aussi testé avec la purée :  ça remplace la crème et le gruyère, 2 en 1 ! Bien sûr, le mitihue accompagne très bien le taro, le uru et autres plats locaux … Les polynésiens ont été un peu surpris qu’on aime ça alors je ne sais pas si ça plaira à tout le monde, mais je pense qu’il faut au moins goûter une fois !

Alors ça te tente ? Malheureusement, j’ai une mauvaise nouvelle pour les Fous de coco : il n’est pas possible d’acheter le mitihue en dehors des îles car il ne se conserve pas longtemps … Il va donc falloir le faire soi-même (tu as les quantités ici) ou plutôt … venir en Polynésie pour le goûter ! J’en ai de bonnes idées ! En plus le prix des billets d’avion a baissé alors c’est le moment ! Bon ben moi je vous laisse, j’ai encore plein de nouveaux produits à goûter. On en reparle plus tard !

 

 

A vos commentaires !

Laisser un commentaire

La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d’apparaître.

Inscription / Connexion fermée temporairement
%d blogueurs aiment cette page :