Un cocotier en France

Quand on est fous de coco, on finit fatalement par se poser la question : un cocotier en France, c’est possible ? (je précise : en France métropolitaine 😉) Alors tu te doutes bien qu’on a mené notre enquête …

Un cocotier en France : possible ou pas ?

cocotier

1/ où pousse-t-il naturellement ?

Le cocotier est une espèce de palmier. Ce n’est pas un arbre mais une plante qu’on trouve dans toute la zone intertropicale humide (dans plus de 90 pays quand même !), surtout près des côtes.

Mais en Inde il est planté jusqu’à 1000 m d’altitude où les températures descendent parfois jusqu’à 3-4 ° la nuit. Je te vois venir : tu te dis que du coup, toi qui habite sur la côte d’azur, tu as tes chances … Et bien je te fais redescendre tout de suite de ton cocotier ! Il supporte ces températures « extrêmes » pour lui parce qu’elles ne durent pas longtemps et que tout le reste de l’année, les conditions idéales sont respectées. Quelles conditions ?

2/ les conditions idéales

Il lui faut au moins 9 mois avec des températures diurnes entre 24°c et 34°c. Si la terre est au dessus ou en dessous de ces températures, la plante ne poussent pas. Elle peut supporter « le froid » (pas trop en dessous de 13°c quand même) si ça ne dure pas plus de 3 mois dans l’année, avec des dommages graves en dessous de 7°c pour les jeunes cocotiers et maxi jusqu’à 0°c pour les cocotiers de plus de 8 ans.

En plus de ça, il lui faut de l’humidité : de 1200 a 1500 mm de précipitations annuelles minimum.

Bon ça y est, tu te fais une raison … pour un cocotier en France, on est loin de remplir les conditions idéales ! Console-toi, on n’est pas les seuls, il n’y a pas de cocotier en Europe, le plus près étant sur l’île de Madère.

OK pour les plantations à l’extérieur. Mais bon en pot à l’intérieur, alors ! On peut essayer ? Il n’aura pas froid au moins ! En plus tu en as déjà vu en jardinerie !

3/ la culture en pot et en intérieur

cocotier en potOui techniquement ça reste possible, mais ça exige des soins attentifs. Côté température, c’est faisable si tu as l’habitude de monter le chauffage en hiver. Mais côté humidité, il va falloir assurer ! Le cocotier a un besoin en eau important, tu vas devoir le vaporiser très régulièrement (plusieurs fois par jour tout de même !). Tu as plein de conseils appropriés sur le site Ooreka si tu veux te lancer dans l’aventure !

Malgré tout ça, on garde rarement le cocotier en pot pendant longtemps. Seuls les plus jeunes sont beaux mais au fur et à mesure des années, sa beauté s’estompe… Il y a quand même des témoignages de personnes qui ont des cocotiers de presque 2 m et de plus de 5 ans ! Mais ne rêve toujours pas : pas de fleurs ni de fruits à l’horizon, seulement l’exotisme en pot et la fierté de dire que tu as un cocotier en France !

Si tu veux mettre toutes les chances de ton côté, contrairement à ce qu’on aurait pu croire, mieux vaut faire germer une noix de coco achetée (ou ramenée de voyage) que d’opter pour un plant en jardinerie. Petite astuce : achètes-en plusieurs pour multiplier les chances de réussites.

  • trempe les noix quelques jours dans l’eau
  • enterre la moitié  dans un mélange sablonneux
  • maintient la terre humide et au chaud, c’est-à-dire à une température d’environ 24°C, jusqu’à la germination

Et si ça ne marche toujours pas ? Console-toi en achetant de bons produits à base de coco grâce à notre site ou fais comme nous : envisage de déménager dans un pays où les cocotiers poussent naturellement ! 😋

A vos commentaires !

Laisser un commentaire

La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d’apparaître.

Inscription / Connexion fermée temporairement
%d blogueurs aiment cette page :